Au début

In the early 1970s, several Adventist gay people independently began to look for other Adventists with whom they could discuss their feelings. One placed a single, small notice in the classified section of The Advocate, a national gay news magazine. It resulted in 37 responses from all areas of the United States and Canada; all were current or former Adventists.

LA FONDATION DU KINSHIP

Le 10 janvier 1976, suite à l’annonce dans la revue par ses deux gays adventistes, le Kinship a été fondé dans une réunion à Palm Desert, en Californie. En quatre mois, le Kinship comptait 75 membres, un président temporaire et quatre comités : membres, éducatifs, sociaux et spirituels. Le nouveau groupe se réunissait deux fois par mois. Rapidement le groupe s’est associé à un individu du nord de Californie qui avait déjà établi une liste d’amis gays adventistes dans tous les États-Unis et aussi un groupe qui se réunissait officieusement à New York depuis 1974.

LE PREMIER BULLETIN DU KINSHIP PUBLIE

Le Kinship a publié son premier bulletin officiel, plus tard pour devenir connu sous le nom de Connection. En 1985, la Connection a été éditée pour la première fois sur un ordinateur.

LE PREMIER KAMPMEETING ANNUEL

Le premier Kampmeeting annuel a eu lieu en Arizona. À la demande du Kinship, deux pasteurs adventistes et trois professeurs de séminaire ont assisté en tant que délégués officiels de la Conférence Générale. Trente et cinq membres courageux ont participé de cette réunion historique, ouvrant ainsi le chemin pour un grand nombre de membres qui assistent sans appréhension.

LE NOM OFFICIEL

Le Seventh-Day Adventist Kinship International est devenu le nom officiel. En français Kinship Adventiste du Septième Jour International. En français en le nomme Kinship Adventiste du Septième Jour de France.

LE PROCES

La Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour a déposé une action en justice devant un tribunal fédéral de district en Californie contre le Kinship pour violation de marque pour l’utilisation « Adventiste du Septième Jour » dans le nom.

LA PREMIERE CONFERENCE DU SIDA PARRAINEE PAR L’IASD

Le Kinship a participé a participé à la première conférence sur le SIDA parrainée par l’Église Adventiste du Septième Jour. Au fur et à mesure que l’organisation a été touchée par l’épidémie du sida, nous avons créé un patchwork en mémoire à tous les membres qui ont succombé à cause du sida. Le patchwork Kinship SIDA a été exposé dans plusieurs églises et universités adventistes.

LA VICTOIRE SUR LE PROCES

Le Kinship a gagné le procès intenté contre elle par la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour qui a cherché à interdire le Kinship d’utiliser « Adventistes du Septième Jour » dans le cadre de son nom. Un juge californien a tranché en faveur du Kinship, déclarant qu’il n’y avait pas de contrefaçon de marque et permettant ainsi au Kinship de continuer à utiliser son nom officiel. Lire le communiqué de presse sur la Kinship...

LE PREMIER SERVICE ON-LINE KINSHIP

Le service on-line du Kinship a été développé, tout d’abord comme un serveur de liste de courriels et plus tard comme un groupe de discussion et de tchat on-line appelé KinNet.

QUELQU’UN AVEC QUI PARLER

Carrol Grady, auteur de My Son, Beloved Stranger (1995) a lancé un groupe de soutien pour les parents et les familles des gays et lesbiennes, qui comprenait un bulletin mensuel et plus tard un groupe de courriels et le site Web Someone-to-Talk-To.

L’IMRU

L’IMRU est une abréviation en anglais qui signifie « I am, are you ? ». En français cela veut dire « Je suis, êtes-vous ? » (se référant à être gay). Ainsi, un groupe d’adventistes homosexuels de 18 à 29 ans a été créé. En 2001, ce groupe devient un chapitre officiel de la Parenté. Aujourd’hui il est connu par Kinyouth.

DES FEMMES ET DES ENFANTS D’ABORD

« Des femmes et des enfants d’abord » est un programme crée en 2001 avec l’objectif de promouvoir un week-end après un Kampmeeting où les femmes membres du Kinship et leurs enfants ont un temps dédié dans une rencontre sociale.

LA CONFERENCE SUR L’HOMOSEXUALITE

Le conseil consultatif du Kinship a organisé une conférence sur l’homosexualité au Centre des congrès d’Ontario à laquelle a participé plus de 300 responsables confessionnels.

LE LIVRE CHRISTIANISME ET L’HOMOSEXUALITE

Le Kinship a coordonné la publication du livre « Christianisme et l’homosexualité : Quelques perspectives Adventistes du Septième Jour ». Le livre a été vendu et distribué à des nombreux pasteurs, éducateurs et bibliothèques. Il a déclenché une conférence unilatérale sur l’homosexualité à l’Université Andrews, dans le Michigan, en octobre 2009, à laquelle aucun éditeur de livres ou des auteurs ou mêmes membres du Kinship ont été réquisitionnés ou invités à participer.

L’IAGC

Des groupes d’étudiants des collèges et universités adventistes ont formé un réseau d’alliances officielles et non-officielles de la part des homosexuels et des hétéros pour fournir des ressources, des programmes et du soutien aux étudiants LGBTIQ. La Coallition de l’Alliance Inter-collégiale Gay-Hétéro Adventiste (IAGC)  a été organisée pour combler la lacune entre nos institutions adventistes du Septième Jour confessionnelles et les étudiants LGBTQ qui y assistent.  

PREMIERE CONFERENCE DES PASTEURS AU KENYA

Le Kinship Adventiste du Septième Jour International a parrainé une conférence à Nairobi, au Kenya, où Rena, George et le professeur Mugerwa de Uganda ont présenté à plus de 200 pasteurs adventistes sur la façon de répondre aux besoins des membres LGBTQ+ dans leurs congrégations. Cela a lancé un programme du Kinship pour fournir cette formation auprès des pasteurs kenyans.

LE NOUVEAU LOGO DU KINSHIP

En juillet 2018, le Kinship Adventiste du Septième Jour a annoncé son nouveau logo actualisé qui reflète notre héritage, ce que nous sommes aujourd’hui et symbolise notre avenir dynamique.

SDA Kinship International crop 250

ACTUELLEMENT

Le Kinship est formé par un conseil administratif, des coordinateurs régionaux et des responsables de chapitre aux États-Unis et dans d’autres pays. Lors de la rédaction de cet article (2018), le SDA Kinship comptait avec 3042 membres inscrits, y compris membres LGBTIQ et des alliés hétérosexuels, ainsi que d’autres personnes qui bénéficient de notre site Web et de nos ressources.

 

Les objectifs du Kinship pour l’avenir se reflètent dans sa mission déclarée : [d’assurer] une communauté spirituelle et sociale aux lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et anciens adventistes du Septième Jour à travers le monde. Cela veut dire d’atteindre ceux qui sont rejetés et exclus par l’église organisée avec la nouvelle qu’il y a une vision différente, une vision bibliquement saine et de l’amour et de l’acceptation.